Hélène DELPRAT
Pôle dessin 

Après des études aux Beaux-Arts de Paris et un séjour à la Villa Médicis qui s’achève par une première exposition anonyme, Hélène Delprat entre à la galerie Maeght qu’elle quitte en 1995. Elle travaille seule puis pendant trois ans est artiste invitée à l’école d’art Paris-Cergy. En 2011, elle entre à la galerie Christophe Gaillard. Inspirée par la littérature – des Métamorphoses d’Ovide au roman contemporain en passant par Mary Shelley – le cinéma, les bases de données d’internet ou encore la radio et la presse, elle développe une sorte de « Livre d’Heures » grinçant et sensible, où se mêlent fictions et documentaires : ses interviews vraies ou fausses, ses dessins radiophoniques, ses peintures, ses vidéos et ses collections d’articles complètent cet inventaire d’un monde fait de hasard et de programmation. Elle est enseignante aux Beaux-Arts de Paris depuis 2014. (Cf. cours « Les explorateurs-Les inventeurs »).

Expositions et interventions récentes :Choices, Beaux-Arts de Paris, 2014 ; Comment j’ai inventé Edith Scob (suite), Maison d’art B. Anthonioz, Nogent-sur-Marne, 2014 ; Le mur, collection Antoine de Galbert, La Maison Rouge, Paris, 2014 ; Loop, Barcelone, 2014 ; Fair is foul and foul is fair, galerie Christophe Gaillard, Paris, 2014 ; Côté Court, 104, Pantin ; Cocteau Contemporain, galerie Coullaud-Koulinsky, Paris, 2015 ; Visions excessives, conférence, Jeu de Paume, Paris, 2015 ; Le nouveau festival, projection et rencontre avec Valérie Da Costa, Centre Pompidou, Paris, 2015.

Sa prochaine exposition monographique, « I did it my way » a eu lieu en juin 2017, à la Maison Rouge.


 

EXPOSITION PERSONNELLE

HÉLÈNE DELPRAT. « Moi qui adore Barnett Newman, on peut dire qu’on en est loin ».

Galerie Christophe Gaillard, 5 rue Chapon 75003.

Jusqu’au 21 octobre 2017.