Mémoire de recherche

Principes

Les Beaux-Arts de Paris ont obtenu en 2010 la reconnaissance du DNSAp au grade de Master. Cette nouvelle étape dans le développement du cursus a été accompagnée par une ouverture à la recherche, qui implique notamment l’obligation de rendre un mémoire en 5e année.

Si les enseignements théoriques vous permettent d’approfondir vos connaissances, dès la 4e année l’exercice du mémoire invite à investir un sujet : faire l’inventaire des connaissances sur le sujet, en cerner la définition, envisager la focalisation d’un objet de recherche et sa problématisation.

Le choix et le dépôt du sujet doivent être accompagnés et validés par un.e directeur.trice de mémoire. Le formulaire (vous le trouverez à l’accueil de la vie scolaire) de dépôt de sujet doit impérativement être signé par le directeur.trice de recherche et rendu à l’administration en 4e année.

Le sujet du mémoire n’a pas pour objet direct le travail plastique de l’étudiant.e. C’est un point capital, qui différencie l’exercice du mémoire dans les universités d’art plastique et aux Beaux-Arts. La démarche attendue n’est pas une approche réflexive de votre pratique, même si, cela va de soi, vous pouvez investir une question en relation étroite avec vos propres préoccupations artistiques.

Conseils

Le plus gros effort de votre réflexion devra porter sur la définition de votre sujet.

Il faut qu’il soit formulé comme un problème ou une question, et non pas comme un thème. Il faut qu’il ait une base et un champ objectifs, documentaires, qui puissent être clairement circonscrits, nommés et partagés : un corpus d’oeuvres, de livres ou de textes, un domaine situable dans l’espace et dans l’histoire, une petite constellation de références. Il vous faudra constituer une bibliographie. Il faudra éviter impérativement les sujets de trop grande ampleur, impossibles à traiter, resserrer l’angle d’approche, éviter les généralités. Un sujet correctement formulé est la condition préalable à un travail fructueux.

En revanche, pour la forme du mémoire, faites preuve d’imagination.

Films avec un livret, annexes multimedias, commentaires et montages d’images, entretiens, enquêtes, récits, enregistrements documentaires, et même, éventuellement, fictions, pourvu qu’elles soient encadrées, et contextualisées, sont bienvenus. Un champ très large d’expression vous est ouvert.

Exigences

La liberté qui vous est laissée dans la forme a une contrepartie en matière de rigueur dans le libellé des références. Nous attendons de vous que, même au sein d’un mémoire très ouvert, les normes universitaires, pour tout ce qui concerne les notes et les références bibliographiques, soient respectées. Un certain nombre de règles de base doivent être appliquées, même s’il existe des variations entre les différents systèmes de normes aujourd’hui en vigueur.

Étapes

1. Inscription au séminaire de recherche

2. Définition du sujet en accord avec l’enseignant et dépôt du sujet auprès de l’administration

3. Rédaction du mémoire

4. Dépôt du mémoire : en fin de 4e année (juin) ou en début de 5e année à l’automne (mi-octobre)

4 . Soutenance : premier trimestre de la 5e année

NB : L’étudiant.e doit rendre compte régulièrement à sa direction de mémoire de l’avancée de son travail (une fois par mois environ).

Le dépôt du sujet constitue un contrat de collaboration entre étudiant.e et professeur. Tout changement de direction doit être signalé au professeur et au service de la scolarité (Sophie MARINO).